Kopfzeile

Contenu

Froideville


District du Gros-de-Vaud

Cercle de Bottens

Arrondissement électoral d'Echallens

Sobriquet : Lè caca-tchou(les caque-choux)

Nombre d'habitants : 2'673 au 31.12.2021

Altitude : 820 m (moyenne)

Superficie : 707 ha


Transports publics

Bus tl : ligne 60

 

Présentation de la commune

Notre village a été fondé le 26 septembre 1284 par décision du Bailli impérial Richard de Corbières qui a accordé aux communiers de Froideville, domestiques au couvent de l’Abbaye de Montheron, les mêmes droits que ceux des moines. Marquée par la lutte et la révolte des cultivateurs qui ne pouvaient accepter plus longtemps les conditions d’existence imposées par l’Abbé de Thela (Montheron), cette période s’est terminée le 16 mars 1455, date à laquelle les habitants de Froideville ont été libérés de toute servitude envers le couvent par l’Abbé Jean de Cheseaux, moyennant le paiement de quelques florins d’or.

En 1803, Montheron est réunie avec Froideville. Cela n’a pas duré longtemps, puisqu’en 1813, l’Abbaye est rattachée définitivement au territoire de Lausanne. Nous y avons perdu quelques hectares, mais réalisé de substantielles économies en frais d’entretien de ce site historique.

Exempte de brouillard la plupart du temps, notre région jouit d’un ensoleillement qui ne trahit pas le promeneur de la belle saison, ni le skieur de fond ou de piste qui profite des moindres chutes de neige.

La particularité de notre bourgade c’est qu’elle fait frontière avec des communes de quatre différents districts : celui du Gros-de-Vaud, dont nous faisons partie, celui de Lavaux-Oron par Montpreveyres, celui de Lausanne par Montheron et enfin celui de La Broye-Vully par Corcelles-le-Jorat. Ce lieu de convergence, marqué par la célèbre borne des 3 Jorats, érigée en 1536 par les Baillis bernois, est situé à proximité de la Route des Paysans. C’est un joli but de promenade que vous pouvez encore agrémenter par une visite à l’arbre lyre, poussant non loin de là.

Nous sommes situés à une altitude moyenne de 820/830 m et entourés des communes de Bottens, Poliez-Pittet, Villars-Tiercelin, Corcelles le Jorat, Montpreveyres et Lausanne.

Notre territoire s’étend sur 707 hectares. 51% sont constitués de forêts, 39% de terrains agricoles et 10% consacrés à l’habitat. La Commune est propriétaire en propre de 157 hectares, soit 115 de forêts et le reste essentiellement en terrains agricoles. Le tout à une altitude qui varie entre 800 et 900 mètres. De nombreuses sources se situent sur notre territoire. Malheureusement, plusieurs ont été vendues au début du siècle passé à un particulier, qui les a lui-même cédées à la Ville de Lausanne. Une station de pompage de l’eau lausannoise a été construite au Bois d’Archens, permettant à la capitale de nous vendre de l’eau en période de longue sécheresse.

Froideville, c’était 266 habitants en 1960, 470 en 1970, 600 en 1975, 1’000 en 1980, 1’500 en 2001 et 2’673 au 31 décembre 2021. Nous avons accueilli notre 2’500ème habitante en juin 2017.  Notre territoire légalisé se trouve actuellement en zone réservée, qui équivaut à un moratoire sur pratiquement tous les projets de logements, exceptions réservées. 

Nous sommes donc une commune résidentielle, qui ne compte plus que 7 agriculteurs en activité.

Nous avons une double appartenance, d’une part à Lausanne Région par son secteur Nord et d’autre part à la Région du Gros-de-Vaud. C’est au sein de ces instances que sont abordés les problèmes liés au développement de notre région pour les 20 à 30 prochaines années.

Au lieu-dit "Bas de la Fin", notre complexe scolaire a fortement évolué ces dernières années. Notre capacité a passé de 8 classes en 2012 à 18 classes en 2021, par la réalisation du petit collège modulaire du Cerisier. Cette capacité nous permet d’accueillir aujourd’hui pratiquement l’ensemble de nos élèves du primaire jusqu’à la 8P. Une bibliothèque scolaire, une UAPE, une cantine scolaire avec un petit centre d’animation complètent l’offre.
 
Sur la parcelle voisine du centre scolaire, une promotion immobilière a construit 35 logements. Un tiers de ces appartements est adapté à la vie de nos seniors. Un centre médical y a vu le jour. Une ludothèque accueillante est installée au rez-de-chaussée.
Une déchèterie moderne et pratique, ouverte en 2012, permet à nos citoyens de trier un nombre important de déchets divers sur le site, lequel est devenu également un endroit de rencontres et de convivialité !

Les infrastructures communautaires comme écoles, salle de gym, terrains de football, grande salle, centre œcuménique répondaient parfaitement aux besoins jusqu’à ce jour. Des réflexions ont lieu actuellement afin de compléter nos infrastructures sportives passant par le doublement de notre salle de gym, par la création d’une patinoire saisonnière ou encore l’étude de réalisation d’un terrain en synthétique. Un collège intercommunal secondaire à 3 voies a été construit en 2008 à Cugy pour les élèves de Bretigny, Cugy, Froideville et Morrens. Les gymnasiens se dirigent en grande partie vers Lausanne pour l’instant, mais la construction d’un gymnase à Echallens pourrait les orienter différemment.

Les transports publics continuent de se développer chaque année. La ligne 60 va actuellement directement à la Riponne, ce qui permet aux usagers de rejoindre la gare rapidement. La cadence a augmenté, surtout en fin de semaine, et offre la possibilité de rentrer sur Froideville depuis la gare en fin de nuit et surtout permet à celui ou celle qui en a besoin de descendre jusqu’à la gare prendre le premier train qui est avant 5h du matin. Pour l’avenir, plusieurs projets sont à l’étude comme une ligne pour rejoindre Echallens depuis Le Mont, via Cugy et le futur M3 permettra de se rendre à la Blécherette depuis les lignes 8 ou 54 !

Près de 20 sociétés locales, dont la liste figure sur notre site internet, de même qu’un jumelage avec la commune française de La Pacaudière sont actives dans notre village. C’est très souvent le meilleur moyen de s’intégrer à la vie communautaire, source de rencontres et de plaisirs. De plus, une piste de ski de fond parfaitement tracée permet d’effectuer de magnifiques promenades dans nos campagnes et forêts joratoises. Un petit ski lift est en activité durant les périodes enneigées.

D’importants projets nous attendent encore, tel que le développement du centre du village.
En résumé, Froideville est un village où il fait bon vivre, proche du centre de notre Capitale, mais protégé par nos magnifiques forêts qui permettent à Froideville de rester Froideville.




Nous vous souhaitons une cordiale bienvenue parmi nous. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions auxquelles le site ne répond pas ou que partiellement.


plaquettefroideville.pdf (PDF, 7.66 MB)
Icon